SPECTACLE

Starmania, l’Opéra Rock arrive en ville

Starmania, l'Opéra Rock, est de retour dans une toute nouvelle version en 2021. Découvrez les coulisses de ce projet avec l'interview de Thomas Jolly, son metteur en scène !

Réservez vos billets

Une œuvre indémodable

« Starmania » est l’une des plus anciennes comédies musicales. Créé en 1979 par Michel Berger et Luc Plamondon, à la suite d’un album sorti en 1978 avec notamment Daniel Balavoine et France Gall, il s’agit du tout premier opéra rock. Le spectacle est joué pour la première fois dès avril 1979 à Paris. Les années suivantes, de nouvelles versions voient le jour et sont jouées à Paris (Casino de Paris, Théâtre Mogador, Palais des Congrès, Palais des Sports…). L’opéra rock est également traduit et adapté dans d’autres langues puis joué à l’étranger.

Plus de 40 ans après sa création et après avoir réuni plus de 6 millions de spectateurs, Starmania est enfin de retour dès l’automne 2021 à la Seine Musicale, à Paris !

Le Pitch

Dans un futur proche, à Monopolis, l’élection présidentielle approche. Tandis que la plupart des citoyens rêvent de gloire et de devenir des stars, « Les Etoiles Noires », un groupe mené par Johnny Rockfort terrorise la ville. Ils entament une lutte contre Zéro Janvier, un milliardaire bien décider à prendre le pouvoir sur la ville et y installer sa dictature. Dans ce contexte chaotique et sombre naissent trois histoires d’amour : l’amour impossible entre Marie-Jeanne, la serveuse automate, et Ziggy, disquaire androgyne rêvant de célébrité ; la passion entre Johnny Rockfort et la présentatrice vedette Cristal et la relation intéressée entre Stella, actrice en fin de carrière, et Zéro Janvier.

Dans les coulisses de Starmania avec Thomas Jolly

A l’occasion de cette nouvelle adaptation, Ticketmaster vous emmène dans les coulisses de ce mythique spectacle grâce à l’interview de Thomas Jolly, le metteur en scène.

        Pouvez-vous, en quelques mots, vous présenter et nous parler de votre parcours ?

Je m’appelle Thomas Jolly, je suis acteur, metteur en scène et directeur du Quai, Centre dramatique national à Angers.

Concernant mon parcours, je suis vraiment un enfant du théâtre public, option théâtre au lycée, parcours universitaire en Arts du spectacle, Ecole Nationale Supérieure de théâtre  etc…

En tant qu’acteur et metteur en scène, j’ai plusieurs spectacles de théâtre et d’opéra à mon actif…  

        Comment êtes-vous arrivé sur le projet Starmania ? Quel est votre rôle ?

J’ai reçu un appel en mars 2019 de TS3 qui me proposait de rencontrer Luc Plamondon et les ayants droits de France Gall & Michel Berger.

Puis j’ai réalisé un projet fictif de mise en scène… permettant de souligner mes intentions autour de l’œuvre. Et j’ai été choisi ! Il s’agit de la 4e mise en scène française de la version d’origine du spectacle.

        Quelle est la plus grosse difficulté rencontrée lors de la création d’un spectacle de cette envergure ? Et tout particulièrement en cette période de crise sanitaire ? 

Quand on crée un spectacle toutes les énergies sont fédérées et dirigées vers ce point final qu’est la première.

Le fait de l’avoir reculée aurait pu nous diluer les uns les autres mais nous avons décidé de nous reconnecter pour aller plus loin.
Nous avons fait de la contrainte une force, une aubaine. Retarder ce point final, c’était se redonner un an de plus pour travailler le spectacle et le rendre meilleur.

        Où en êtes-vous dans la création/préparation du spectacle ? Comment ça se passe ? 

C’est une période compliquée, qui empêche de travailler de manière fluide mais tout se construit très bien.
La scénographie est achevée, les premiers « workshops » avec Sidi Larbi Cherkaoui – le chorépgraphe – ont débuté… Le casting se finalise… Les répétitions démarreront l’été prochain, ce qui nous laisse encore 8 mois pour préparer la création du spectacle.

        Quelle est votre chanson préférée dans le spectacle et pourquoi ?

 Ma préférée est une des chansons que je trouve pourtant la plus simple mais qui est de l’ordre de la perfection : Le rêve de Stella Spotlight ! Elle est très courte mais je trouve que c’est une équation absolument parfaite entre la mélodie et les mots. 

        Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur Starmania ? Cette version restera fidèle à l’originale ou sera différente ?

Ma principale source d’inspiration est la version d’origine de Starmania, mon principal objectif est de revenir à son essence, de revenir à ce qui a pu être le moteur de Michel Berger mais aussi à la narration, d’en faire la synthèse pour la confronter au monde d’aujourd’hui. Car pour moi la version d’origine fait pleinement écho à notre actualité. Le spectacle a été conçu par de très jeunes gens dans un esprit très rock/punk que nous voulons garder. Au fil des mises en scènes et différentes versions l’œuvre s’est transformée, s’est adaptée selon les époques abandonnant par exemple certains personnages comme le gourou que je souhaite faire revenir. Musicalement nous serons très proche des versions originelles de l’œuvre.

        À quoi devrons s’attendre les spectateurs qui découvrent le spectacle pour la première fois ? Et pour ceux qui connaissaient déjà la première version ?

Je vais présenter cette version de Starmania comme une fable. Les chansons du spectacle sont connues, diffusées depuis près de 40 ans. Ce sont quasi toutes des tubes mais on ignore qu’elles sont inscrites dans une histoire et racontent une épopée futuriste. Starmania a toujours été, peu importe l’époque, un appel au secours envoyé au futur. C’est-à-dire que les personnages s’interrogent et sont assez angoissés concernant un monde qui court à sa perte.

Les trois versions du spectacle qu’on a eu en France, ce sont trois visions possibles du futur.

Aujourd’hui, cela fait 30 ans que la pièce n’a pas été montée. Nous sommes donc dans le futur décrit par Starmania, celui dont les personnages avaient peur à l’époque.

Cette version de Starmania sera une épopée futuriste et dystopique sur un futur encore plus lointain. Pour cela, nous travaillons sur une scénographie qui installera l’œuvre dans un univers froid et technologique. Je n’aime pas contextualiser dans un temps précis, donc nous serons dans une sorte de futur onirique : on ne sait pas quand est-ce que ça se passe mais le spectacle aura pour but de nous faire réfléchir à l’avenir de notre humanité. Starmania c’est un peu le Black Mirror de la comédie musicale !

Ce qui est sidérant c’est que cette œuvre fabriquée en 1978 ne cesse d’être prophétique, peu importe les années et les versions.

Starmania nous décrit un futur très similaire à ce qu’on peut vivre actuellement : les chaînes d’info en continue, les émissions pour devenir une star, les problèmes écologiques…sans oublier les attentats du 11 septembre qui peuvent faire écho à la destruction de la tour de Zéro Janvier…

C’est une œuvre qui dépasse les limites temporelles et continue d’interroger notre présent de manière universelle.

 

Qu’arrivera-t-il à la ville de Monopolis et à ses habitants ?
Réservez vite vos places pour le découvrir et pour revivre, en live, les tubes incontournables de Starmania : Les uns contre les autres, SOS d’un terrien en détresse, Quand on arrive en ville, Le Blues du Businessman, Le Monde est stone, Besoin d’amour…